Dossier Biométhanisation

Dossier Biométhanisation
(Photo : archives)
Le futur centre de traitement des matières organiques de Montréal-Est.
Dernier commentaire
MAURICE H.VANIER
- 31 décembre 1969
- 19 h 00

Très apprécié cet article qui permet aussi quelques lignes d'expression d'une opinion citoyenne non-alignée sur les interprétations politiciennes municipales partisanes rapportées par le journaliste et qui sentent déjà... le méthane. - À l'exception de la député fédérale Péclet qui elle, s'est donné la peine de produire un mémoire substantiel à la consultation publique et qui cherche déjà des contributions financières à la recherche appliquée - À les lire, ne nous faisons aucune illusion pour l'instant du moins. L'extrême-est des ch'timiques, qui accueille déjà les cours à scrap de pièces de minounes délabrées et des dépôts destructeurs de milieux humides d' entreprises de recyclage malodorantes de la mafia des vidanges, recevra sans structuration économique et technologique durable, toutes les ordures ménagères de l'île, traitera en plus le compost que les élus tout partis confondus de Villeray-St-Michel nous refileront et composera avec une augmentation notable de camionnage avec effets pervers sur la santé respiratoire collective. Toutes les recommandations de l'Office de consultation publique sont d'autant avantageuses pour nous que sont dangereuses les interprétations rapportées. À moins que les élus de Montréal-Est unanimement fassent comme leurs collègues de Villeray-ST-Michel-Parc Extension et bloquent le processus d'amendement de zonage. Ce, tant et aussi longtemps que demeureront lobotomisées les recommandations de l'OCPM nous protégeant. Quant à la députée Nicole Léger, qui ne s'est pas encore manifestée dans ce débat, elle pourrait utiliser son Comité de relance de l'est de Montréal pour appuyer financièrement notre opération Dignité plutôt que le laisser-faire actuel de détournement des fonds alloués…

Autres dossiers