Élections sur le Net

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

 

Encore une fois, la campagne électorale fédérale prend une place importante sur Internet. Si la plupart des sites d'information du pays ont mis en ligne une section spéciale dédiée au scrutin du 2 mai prochain, les réseaux sociaux sont plus que jamais pris d'assaut par les candidats. Quel est le meilleur moyen de ne rien manquer de la campagne? Facebook, Twitter ou les sites internet des grands réseaux?

 

Qui est sur Twitter?

C'est sans grande surprise que l'on retrouve sur Twitter tous les chefs des principaux partis qui s'affrontent pour l'élection du 2 mai. Stephen Harper et Michael Ignatieff possèdent chacun deux comptes. Le premier est en anglais alors que le second est en français. Le premier ministre sortant est suivi par plus de 117 000 personnes. De son côté, le chef libéral est suivi par plus de 79 000 internautes.

 

Le chef du NPD, Jack Layton, a de son côté tout près de 70 000 abonnés à son profil Twitter. C'est environ 20 000 de plus que Gilles Duceppe du Bloc Québécois. Ce dernier est suivi par près de 50 000 internautes. La représentante du Parti vert, Elizabeth May, a de son côté un peu plus de 16 000 abonnés à ses comptes Twitter.

 

Plus que les chefs!

Si vous souhaitez suivre bien plus que les chefs des partis sur Twitter, un petit site internet pourrait vous être bien utile. Le site politwitter.ca recense tous les messages Twitter des différents candidats. On y retrouve aussi les messages Facebook des aspirants députés. Une intéressante section nous offre même des statistiques sur l'utilisation des réseaux sociaux par les différents partis. On peut y voir que les conservateurs ont le plus de députés sortants sur Twitter, 94. Les libéraux en ont 66, mais ils sont plus populaires que les 94 des conservateurs. Plus de 212 000 personnes suivent les messages des députés libéraux comparativement à 171 000 pour les conservateurs.

 

Les mots-clés utilisés sur Twitter pour la campagne sont #elxn41 et #fed2011.

 

Boussole électorale

La section spéciale consacrée aux élections du site de Radio-Canada offre un outil interactif pour les indécis. Si vous ne savez donc pas pour qui voter le 2 mai prochain, vous pouvez utiliser la Boussole électorale pour vous aider. Vous devrez donc répondre à plusieurs questions qui détermineront votre orientation politique. Le Toronto Sun rapportait cependant, mercredi, que la boussole de CBC/Radio-Canada pourrait favoriser les Libéraux. C'est une enseignante de l'Université Queen qui en est arrivée à cette conclusion. La chercheuse a répondu plusieurs fois au questionnaire en inscrivant des réponses très différentes. Les résultats étaient cependant toujours les mêmes.

 

Vous pouvez évidemment quand même utiliser la boussole et prendre les résultats avec un grain de sel. Vous êtes finalement peut-être mieux de suivre Twitter pour vous faire une opinion de qui devrait diriger le Canada en mai prochain.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires