Main d’œuvre recherchée!

Philippe
Philippe Boisvert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pas de transport adéquat, pas d'employés. Voilà ce qui se dit sur certaines lèvres... (archives)

Pour la plupart des gens, l’est de Montréal est un secteur éloigné de la ville centre et mal desservi en termes de transport en commun.

Ainsi, maintes entreprises de la région éprouvent des difficultés lorsqu’arrive le temps de trouver la main d’œuvre nécessaire pour ses opérations de tous les jours ou pour prendre de l’expansion.

Directrice générale de la Société de développement économique (SODEC) de Rivière-des-Prairies, Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est, Annie Bourgoin doit travailler quotidiennement avec cette problématique.

« Les entreprises de notre territoire ont en effet des difficultés à combler tous leurs postes. On a constaté que la majorité de leurs employés sont des personnes qui habitent soit la rive nord, soit la rive sud, et qui se déplacent en automobile », explique-t-elle.

Si les entreprises de l’est de Montréal sont en mesure d’attirer les gens de la banlieue, elles ont difficilement la cote chez les habitants de l’île.

Entreprises et chercheurs d’emplois espèrent trouver le « match » parfait. Cette quête s’avère parfois bien pénible. Les personnes habitant la région plus centrale de Montréal ne veulent pas aller travailler du côté oriental de l’île.

Sur l’ensemble du territoire de la ville de Montréal, 53,2 % des gens se rendent au boulot en auto, tandis que 34,8 % prennent les transports en commun. À Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, 72,2 % des résidents se rabattent sur leur véhicule pour aller travailler, alors que seulement 23,1 % d’entre eux font appel aux services de la STM.

« La différence n’est pas si énorme. Même chez les gens qui habitent plus au centre, il y a quand même 53 % d’entre eux qui utilisent leur voiture. Le problème, c’est que les gens ne veulent pas aller travailler ’’aussi loin’’. Neuf personnes sur dix qui viennent de l’extérieur du secteur nous disent qu’elles ne sont pas intéressées à faire ce ’’trajet infernal’’ », regrette Annie Bourgoin.

L’offre déficiente en transport collectif fait en sorte que certaines entreprises ne peuvent prendre de l’expansion. Plusieurs employeurs doivent renoncer à des quarts de soir, de nuit et de fin de semaine, car les employés ne seraient tout simplement pas au rendez-vous.

Annie Bourgoin croit tout de même qu’il est possible de remédier à cette situation. « Les agences de transport devront être proactives afin d’augmenter leur offre de transport sur notre territoire. De notre côté, nous travaillons à vendre le secteur. Souvent, les gens qui ont des perceptions négatives sont ceux qui n’y ont jamais mis les pieds. On veut montrer aux gens que l’est de Montréal est non seulement un endroit où on peut facilement travailler, mais aussi y vivre agréablement. »

Une centaine d’emplois disponibles à RDP-PAT-ME

Selon la directrice général de la SODEC, quelque 100 emplois seraient actuellement disponibles à RDP-PAT-ME.

Cette centaine de postes demeurent vacants non seulement en raison de l’accessibilité du territoire, mais également parce qu’il s’agit d’emplois spécialisés, où la main d’œuvre se fait tout sauf abondante.

Un des secteurs en demande est celui de l’informatique. Le président de Complys (services informatiques aux entreprises), Serge Michelin, avait soulevé le problème, le 18 mai, à l’occasion du Salon de l’emploi et de l’achat local de PAT-ME.

« On cherche des administrateurs réseau et des techniciens en support informatique, mais on ne trouve pas. En informatique, les jeunes vont de plus en plus vers les Techniques d’intégration multimédia, pour travailler à des endroits comme Ubisoft. Ils sont moins nombreux à se diriger en Techniques de l’informatique, ce qui fait qu’il y a un manque de main-d’œuvre », avait-il déploré.

Organisations: Société

Lieux géographiques: Montréal, Rivière-des-Prairies, Pointe-aux-Trembles Montréal-Est

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires