L'achat local

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Je voudrais réagir à l'article de Mariève Tremblay paru dans l'édition du 23 février. Dans l'article en question, on rapporte les propos du président de la CCPDI sur l'achat local afin de développer l'économie de l'Est.

Je demeure dans Pointe-aux-Trembles depuis 11 ans. J'encourage l'achat local quand j'en ai pour mon compte et que je sens que ma contribution à cet achat local est prise en compte.

Un vendredi soir, je brise une clé. Donc, je trouve un serrurier près de chez moi. Il est 19 h. Petit pépin: le serrurier est fermé mais en regardant la fiche dans sa vitrine, je vois qu'il ouvre le lendemain à 8 h. Je m'y rends le samedi matin mais oups, une personne me dit qu'il n'ouvre pas le samedi. Donc, vive l'achat local! Ce serrurier ferme tôt le vendredi et n'ouvre pas le samedi malgré l'indication contraire dans sa vitrine.

Une journée quelconque, il est 14 h 30. Moi et mon épouse avons faim et on veut manger des mets chinois. On entre dans le restaurant, il y a quelques clients mais personne ne vient à notre rencontre pour nous indiquer là où nous asseoir. On s'informe à des employés à la caisse si on peut avoir un repas buffet car de l'extérieur, c'est indiqué que le buffet est servi jusqu'à 15 h. Mon épouse et moi avons bien constaté, à la vue de leurs figures et s'interrogeant sur la réponse qu'ils nous donneraient, que nous étions mieux d'aller ailleurs pour manger. Il faut savoir que même si ce restaurant arrête de servir des buffets à 15 h, il reste ouvert toute la soirée.

Vous en voulez un autre exemple: dimanche dernier, je me demandais dans quoi je pourrais bien mettre les deux gâteaux que j'avais faits et que je devais amener chez une amie. Sans penser au magasin à un dollar, je suis allé dans une pâtisserie où je vais quelques fois pour du pain ou des gâteaux.

Je demande si je peux acheter deux boîtes de carton. L'employé va s'informer auprès de la gérante qui donne une réponse catégorique: on ne vend pas les boîtes en question. J'insiste en disant que je suis un bon client mais rien à faire. Pour finir le tout, je lui dis qu'elle perdra un client dans ce cas mais encore là, rien à faire. Vive l'achat local! Je fais un autre magasin qui lui n'en a pas mais m'indique que si je vais au magasin à un dollar, je trouverai ce que je veux.

Allez à notre grand magasin local et vous verrez que les spéciaux sont en nombre tellement limité que lorsque les premiers clients sont passés à 9 h, il ne reste plus rien mais au moins, ils peuvent vous donner un bon différé.

Allez à notre Carrefour de la pointe une demi-heure avant la fermeture des magasins et vous verrez que quelques-uns sont fermés ou dont la porte est à moitié fermée. Ça n'attire pas la clientèle, ça!

Bien sûr qu'il ne faut pas généraliser mais moi, mon serrurier est maintenant dans Tétreaultville, ma pâtisserie n'est plus la même et je sais aussi que si j'ai besoin d'un objet et qu'il est passé 17 h 30, je vais plutôt aller à Anjou ou à Lachenaie. Certains magasins de PAT n'ont pas le monopole du non-respect envers la clientèle, cela va de soi.

Il est bien tentant lorsque, par exemple, il est 17 h 40, de fermer le magasin s'il n'y a pas de client. Mais si je me cogne le nez contre la porte à 17 h 45, il est peut-être fort possible que les prochaines fois, j'aille voir ailleurs.

PAT est situé entre les Galeries d'Anjou à l'ouest et Repentigny et Lachenaie à l'est. Nos marchands sont peu nombreux et se doivent de donner un excellent service et dorloter leur clientèle, sinon il est tellement facile d'aller voir ailleurs. Il ne faudrait pas que ceux-ci n'aient comme objectif que d'attirer la clientèle qui n'a pas d'auto. Cela voudrait dire que nous ne sommes qu'un pauvre petit village. - Michel Laforge

Lieux géographiques: Pointe-aux-Trembles, Galeries d'Anjou, Lachenaie Repentigny

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Stephane Lefebvre
    17 mai 2012 - 11:46

    l'achat local,entierement d'accord avec M.Michel Laforge dans un article paru le 26 fevrier 2010, il y a déja 2 ans , a croire que rien n'a changé! moi & ma femme avons vécu la même situation que vous dans un centre de rénovation, certains restaurants & boutique de Pointe aux Trembles. malheureusement comme d'autres citoyens la majorité de nos achats se font désormais a Lachenaie, Repentigny & anjou . Stephane Lefebvre