Les élèves de la CSPI se mobilisent pour UNICEF

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Tout au long de l’année scolaire, des élèves de 13 écoles primaires de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île ont uni leurs efforts afin de recueillir des fonds au profit d’UNICEF, qui offre des sources d’eau potable et des installations sanitaires adéquates aux enfants du monde entier.

Les élèves et le personnel des 13 établissements scolaires se sont réunis à l’école Cardinal-Léger, le 12 mai dernier, afin de remettre à l’UNICEF un chèque de 3095 $. (Photo : gracieuseté)

Les élèves et le personnel des établissements participants se sont réunis à l’école Cardinal-Léger, le 12 mai, afin de remettre à l’UNICEF un chèque de 3095 $. Ce don a été rendu possible grâce à la cueillette d’opercules d’aluminium, ainsi qu’à une collecte de pièces de dix cents.

Lors de l’événement, Marielle Lalande, animatrice de vie spirituelle et communautaire dans les écoles primaires d’Anjou, a d’ailleurs expliqué que les voiliers représentés sur les pièces de dix cents rappelaient aux élèves que leur aide traverse les océans et franchit les frontières pour transformer la vie d’enfants du monde entier.

« Dans le cadre de ces collectes de fonds, les élèves ont été interpellés par la cause de l’UNICEF. Dans certaines écoles, ce sont des classes qui ont organisé des activités, alors que dans d’autres, ce sont des conseils d’élèves ou des comités de solidarité qui ont chapeauté l’événement » mentionne-t-elle.

Les fonds recueillis ont servi à l’achat de six pompes à eau et d’une trousse de réparation. Selon les données recueillies par l’UNICEF, plus de 4000 enfants meurent quotidiennement de maladies d’origine hydrique. Lors de la remise du chèque, Marianne Cuierrier, la coordonnatrice des dons d’UNICEF Québec, a d’ailleurs souligné qu’une pompe à eau évite à de jeunes filles et à des femmes de parcourir de longues distances pour puiser de l’eau, ce qui met souvent leur vie en péril ou les empêche d’aller à l’école. Elle était également ravie de l’achat de la trousse de réparation, car elle procure les outils et les pièces nécessaires pour maintenir une pompe en bon état de fonctionnement et ainsi donner à une communauté les moyens de ne plus manquer d’eau.

(Source : UNICEF)

Organisations: UNICEF, Commission scolaire, école Cardinal-Léger

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires