Refuser une augmentation de loyer

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Infologis de l’est de l’île de Montréal rappelle aux locataires qu’une évaluation de l’augmentation demandée par les propriétaires peut être faite. À la suite de ce calcul, le locataire peut se prévaloir de son droit de refuser sa hausse de loyer tout en demeurant dans son logement.

Cette année l’estimation de base de la Régie du logement pour les logements dont le chauffage n’est pas inclus dans le prix du loyer est de 0,6 %. Par contre, l’augmentation de base pour les loyers incluant le chauffage dépend de sa source : 0,7 % pour le chauffage à l’électricité, 0 % pour le chauffage au gaz et 3,6 % pour le chauffage au mazout. À cela s’ajoute un pourcentage de l’augmentation des taxes municipales et scolaires, les rénovations et autres.

Pour refuser l’augmentation de loyer ou toute autre modification au bail, les citoyens doivent répondre par courrier recommandé dans un délai d’un mois après la réception de l’avis d’augmentation ou de modification.

Pour plus de renseignements ou pour s’inscrire aux activités d’Infologis, contacter le 514 354-7373.

(Source : Infologis de l’est de l’île de Montréal)

Organisations: Régie du logement

Lieux géographiques: île de Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Karine
    23 février 2012 - 20:16

    Justement, je vie cette situation en ce moment. Mon propriétaire a l'intention de m'augmenter cette année parce qu'il a du faire des réparations dans un autre logement !! Ceci après avoir expulsé le locataire y résidant. Pour ma part j'attend pour des réparations depuis maintenant 10 ans dans mon propre logement. Si augmentation il y a, j'ai bien l'intention de me défendre.