Quand le talent s'exprime…

Thierry Bourdeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Sept graffiteurs mis sous contrat par la Ville de Montréal-Est ont récemment transformé l'aire de jeu du parc Roger-Lachapelle en une illustre murale de hockey. Remplis de couleurs et de têtes d'affiche, ces graffitis rappellent même la belle époque des Glorieux.

Quand le talent s'exprime…

Dessinée au rouleau mais principalement à la canette de peinture, cette murale a attendu cinq jours avant de subir ses dernières retouches, effectuées pendant la Fête nationale. Pour Jonathan Gosselin, unique artiste résidant à Montréal-Est, l'idée d'illustrer le hockey a grandement suscité son intérêt et celui du nouveau groupe nommé « Crazy Apes Can Discipline ». « C'est la première fois que j'ai le mandat de dessiner une murale avec la thématique du hockey. C'est vraiment le fun à faire », a-t-il avoué.

Chaque graffiteur âgé de 23 à 28 ans a contribué en y dessinant le logo d'une formation de la Ligue nationale de hockey cadrant avec son pseudonyme personnel. Ainsi, Jonathan Gosselin (Kings), Alexandre Jourdain (Canadiens), Christopher Cao (Flyers), Jasmin Guérard (Flames), Felipe Aguilar (Canucks), Antonin Brault-Guilleaume (North Stars) et Geoffrey Gagnon (Nordiques) ont su effectuer un mélange de couleurs très frappant pour l'œil du spectateur. « La plupart des gars ont choisi le logo pour la couleur, mais moi, j'ai choisi le Canadien parce que c'est mon équipe », a déclaré Alexandre Jourdain, pince-sans-rire.

De plus, on retrouve sur la murale quatre joueurs célèbres qui ont marqué l'histoire du hockey québécois: Maurice Richard, Mario Lemieux, Martin Brodeur et Michel Plasse. « Nous voulions associer la murale à des joueurs que tout le monde connaît ici. Brodeur, Lemieux et Maurice Richard sont des icônes, alors que Michel Plasse est une demande de la Ville, car il vient de Montréal-Est, a expliqué Jonathan Gosselin. Il y a aussi une foule que nous avons dessinée pour ajouter un effet de partisanerie. »

Daniel Fournier épaté!

Celui qui a mandaté les graffiteurs, Daniel Fournier, n'avait que de bons mots pour l'œuvre de Jonathan Gosselin et sa troupe.

« Ils nous ont d'abord présenté une esquisse pour nous montrer à quoi ressemblerait la murale, indique le directeur des sports et loisirs de Montréal-Est. Au début, je me demandais vraiment ce qu'ils faisaient. Il y avait des lignes toutes croches. Il manquait les deux lignes bleues. Je me disais: mais c'est quoi ça? Qu'est-ce que ça va donner? Finalement, je suis emballé. »

M. Fournier ajoute que la peinture du « Rocket » Richard est son véritable coup de cœur et il invite les gens à voir le déroulement de la création de cette murale sur Internet au www.ville.montreal-est.qc.ca.

Organisations: Fête, Ligue nationale de hockey, Kings Flyers Canucks North Stars Fournier

Lieux géographiques: Montréal-Est

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires